jeudi 30 juillet 2020

Le pasteur Henri Whelpton (1891-1972)

 

Henri Whelpton (1891-1972). Archives du pasteur Manach
conservées au temple de St Brieuc



Origines et études

Le pasteur Henri Edouard Whelpton (1891-1972) est né le 13 juillet 1891 au Havre.
Il est le fils du pasteur George Whelpton (né en 1856) et de Georgina Elizabeth Olmes. Son frère Eric Georges est né au Havre en 1894 comme ses sœurs, Muriel en 1886 et Irène en 1889.

Il suit des études en Angleterre à Leys Scool et Cambridge .


Débuts dans le protestantisme

Il s'engage dans des études à la faculté de théologie de Genève en Suisse où il est inscrit comme "auditeur" en 1913-1914.
Il exerce ensuite au Havre et à Nancy (domicilié 11 rue Joli Coeur) avant d'arriver à Lannion.


Famille

Henri se marie le 6 mai 1919 (Paris 17ème) avec Magdelaine Leonora Meyer (née à Courbevoie, Seine, le 4 juillet 1889). Au moment de leur mariage  Magdelaine est infirmière et est domiciliée 1 rue Eugène Flachat. Les parents des deux mariés sont présents à la cérémonie, ainsi que les témoins : Eric George Whelpton, 25 ans, étudiant à Potton (Angleterre), Gabrielle Monod chef d'institution 63 avenue de la Grande armée, Frédéric Dumas 71 ans, pasteur 125 bld Diderot, Laure Hartung...

Magdelaine Mayer est la fille du pasteur Jean Meyer (1849 Paris-1932) et de Léonora Emilie Taylor (née en 1858 à Marseille). Le couple aura trois filles : Monique née à Nancy en 1920, Evelyne née à St Quay Perros en 1921 et Anne, née en 1923 à Lannion.
Dans les listes nominatives des habitants de Lannion, on trouve à deux périodes différentes la trace du pasteur Henri Whelpton et de sa famille.


En 1931, Henri Whelpton est enregistré comme Anglais, chef de famille, pasteur, Madeleine son épouse est elle aussi enregistrée comme Anglaise et les trois filles sont mentionnées, il s'agit de Monique, d'Evelyne née à St Quay Perros et d'Anne, née à Lannion. Une autre personne figure également, Ester Lamsfuns née en 1913 à Santiago, française, mentionnée comme pensionnaire.

Dans la liste nominative de 1931, nous voyons que les parents de Mme Whelpton habitent aussi Lannion. Il s'agit du pasteur Jean Meyer et de son épouse Léonora. Jean Meyer va décéder un an plus tard en 1932.
Georgette Meyer, née en 1875 à Lorche, est également sur cette liste, elle est enregistrée comme domestique.

La famille figure aussi avec deux différences, Madeleine l'épouse du pasteur est enregistrée comme "française" et une domestique réside à domicile. Il s'agit d'Yvonne Delmat, née en 1911 à Servel.

Archives départementales 22. Liste nominative des habitants de Lannion 1931. Dossier 6M239-6M347. Photo RF


 En Bretagne

Henri Whelpton vient à Perros-Guirec en 1920 à la suite du pasteur Francis Foss, et demeure à Pont-Couennec jusqu’en 1922. A noter qu'en 1924, il est secondé par le jeune proposant Samuel Bourguet.

Il s’installe ensuite à Lannion, rue Kermaria, où il restera finalement jusqu’en 1933 (avec une interruption d'octobre 1929 à la fin de l'année 1931).



Le pasteur Whelpton organise une réunion chaque semaine le vendredi soir à 20h30 et tient un culte au temple, rue Joseph Morand, à 10h30 le dimanche.

En 1931, l'Almanak Vat ar Vretonned signale que le pasteur tient des cultes et des réunions d'évangélisation à Trébeurden, Locquemeau et Kérinoc...


H. Whelpton couvre un vaste secteur, mais heureusement pour lui, il est le premier pasteur à Lannion qui va pouvoir disposer d'une auto pour tous ses déplacements !

Il mène avec beaucoup de succès le projet de construction de la chapelle de Lannion, inaugurée en 1927. Signalons que le pasteur Jean Meyer et le pasteur Théophile Roux ont beaucoup oeuvré à Paris pour que cette construction puisse aboutir (contact avec des architectes et recherche des finances nécessaires).


En mission à Haïti

L'oeuvre de Whelpton est interrompue car après le Synode de Nancy de 1929, répondant à la demande du comité missionnaire, on l'envoie à Haïti.  (L'Eglise méthodiste en Haïti est implantée depuis 1817 ). Il y reste jusqu'en fin 1931.

Résolution du Synode de 1929 (Nancy, 11-14 juin)
« Le synode, saisi d’une demande du Comité missionnaire adressée à M. Henri-Ed. Whelpton, en vue de l’accomplissement d’une mission temporaire à Haïti, et vivement touché de cet appel, tient à exprimer à M. Henri Whelpton sa vive sympathie et ses regrets de le voir abandonner pour plusieurs mois l’œuvre à laquelle il s’est dévoué de tout cœur en Bretagne.  

En octobre 1929, il est remplacé à Lannion par Henri Orange.


Retour en Bretagne

Revenu à la fin de l'année 1931, il reste encore deux années avant de partir en septembre 1933. Il est remplacé par le pasteur Raspail.
 




Henri Whelpton et la colportrice Anne-Marie Broudic.
Archives du pasteur Manach conservées au temple de St Brieuc


Paris, des responsabilités nationales

Henri Whelpton est alors appelé à exercer d'importantes responsabilités dans l'Eglise Méthodiste de France dont il devient le Trésorier général de 1935 à 1939. Sa relation de confiance et sa très bonne entente avec l'ancien trésorier Théophile Roux expliquent certainement cette nomination (voir l'article sur l'histoire de la communauté de Perros).



Le pasteur Henri Welpton

En 1938, Henri Whelpton est amené à prendre une place de premier plan dans la création de l'Eglise Réformée de France en tant que trésorier de l'Eglise Méthodiste. Dès juillet 1937, il envoie au nom de l'Eglise méthodiste un questionnaire détaillé aux membres de la commission des études théologiques et des relations  avec les Oeuvres. Il s'agit de parvenir à unir différentes composantes du monde protestant, c'est une tache difficile et c'est justement à lui que l'on a confié la direction des travaux de cette commission. Il se retrouve avec 7 autres pasteurs dans cette commission dont Maurice Rohr, P. Gounelle, J. Cadier...

H. Whelpton montre dans ce travail de remarquables qualités de rigueur et de diplomatie. Il est également membre de la commission d'organisation financière. Il est un des trois titulaires de l'Eglise méthodiste à l'Assemblée Constituante avec Auguste Faure (en poste à Calais) et Daniel Manach (en poste à Thiers).

Extrait de la presse en 1938. 
Journal des débats politiques et littéraires. 30.04.1938 (dans la base de données Gallica)
 

Le Congrès de l'Eglise Réformée.
Après avoir assisté à un service religieux, présidé par le pasteur Whelpton, à Lyon, les membres de l'Assemblée constituante de l'Eglise réformée unie de France ont achevé l'examen du projet de délimitation des circonscriptions ecclésiastiques de l'Eglise réformée restaurée dans son unité. L'Assemblée a décidé que la France serait divisée en seize régions, plus la région, de l'Algérie...

On trouve les traces de la réflexion d'Henri Whelpton dans différents dossiers aux Archives nationales (107 AS 12).

Dans les années 40, il continue d'avoir des responsabilités au niveau national : trésorier national adjoint, membre de la commission nationale d'évangélisation, membre de la commission nationale des finances. Il exerce comme pasteur dans la ville de Montreuil en 1943, 44, 45 et 46 mais en 1947 il prend un congé pour convenance personnelle.
Il prend sa retraite en 1960.
Il est mort à Courbevoie le 20 mai 1972.



Sources :

Archives du temple de St Brieuc et de Perros-Guirec

Archives de Seine Maritime.
Pour Henri, Registre des naissances 1891, de juillet à décembre. Page 57, déclaration faite le 16 juillet pour une naissance du 13 juillet.

Registre des mariages en ligne 1919, ville de Paris 17ème Arrondissement, 6 mai 1919.

Archives départementales 22. Dossier 6M239 Lannion, rue Kermaria, liste nominative 1926.

Archives départementales 22. Dossier 6M239 Lannion, rue Kermaria, liste nominative 1931.

Arbre généalogique de la famille Meyer. Jean Meyer (1849-1932)

Liste des pasteurs de l'ERF. Page 65.  Archives nationales; PDF

Actes du Synode de l'E.R.F à Paris (Batignolles) Mai 1943 pages 149, 151, 152

Société d'Etudes du Méthodisme Français

Registre des pasteurs anglais
Registre en ligne des Années 20, page 11, Whelpton Henri

Ministers and Probationers of the Méthodist Church.1932. 
Biographie des méthodistes. Lettre W

Pour consulter une liste complète des pasteurs méthodistes anglais, les chercheurs pourront trouver une base de données très intéressante  en utilisant cette adresse et en explorant tous les fichiers qui y sont rattachés. Vous pourrez ainsi reconstituer ce livre de 1933 en entier.
Copier l'adresse ci-dessous dans votre navigateur :

https://dnvg92zx1wnds.cloudfront.net/wp-content/uploads/cms/.pdf



Archives de l'Université de Théologie de Genève. 1914, page 54 du registre. Lien
Liste des professeurs de l'Université page 12 et inscription de H.E Whelpton comme étudiant dans un doc. Pdf 


Almanak Vat ar Vretonned 1931.  

Groupement Généalogique du Havre et de Seine-Maritime. 
Forum avec de nombreux articles de presse.




Le pasteur Henri Whelpton est cité dans un article qui relate l'inauguration de la chapelle protestante de Honfleur le 24 juillet 1932, où il dirige la prière.  (publié dans le bulletin de la Société d'etudes du Méthodisme en France)



 
Lien



Voir, dans ce blog, l'histoire du temple de Lannion dans la page sur "Les bâtiments de l'Eglise réformée".




Document annexe

On peut noter que le frère d'Henri, Eric Whelpton (Le Havre 1894-Hastings 1981) enseigna le français au King's College School, Londres, et y a été lecteur en éducation comparée (1931-1942). Pendant la Seconde Guerre mondiale, Whelpton travailla en tant que correspondant de la BBC en France.
Il est l'auteur d'une vingtaine de livres et ses deux derniers, The Making of a European (1974) et The Making of an Englishman (1977), sont en grande partie autobiographiques. Il était marié à l'artiste et écrivain de voyage Barbara Whelpton qui a peint sous le pseudonyme de Barbara Crocker. 



Ouvrage d'Eric Whelpton, frère du pasteur Henri Whelpton.




Henri Whelpton



Courrier d'Henri Whelpton, trésorier général de l'Eglise Méthodiste de France. Archives du temple de Perros. Photo R.F 



Aucun commentaire:

Publier un commentaire