samedi 5 décembre 2020

Abraham Jean Bird (1852-1937) Héloïse, Maud, Clarice, Gertrude, Winifred, Béatrix, Alice, Jean Bird

LA FAMILLE BIRD, au port du Légué


Jean Bird, agent maritime au Légué à l'époque où les bateaux à vapeur permettaient de relier St Brieuc à Jersey.


L'histoire des Bird est très précieuse pour nous car elle montre comment, non pas un individu isolé, mais une famille toute entière, à travers chacun de ses membres, a pu marquer la communauté protestante par son engagement et son implication sur plusieurs décennies. Si l'on ajoute la présence de la famille Hansen, des protestants venus de Norvège également dans les affaires maritimes, on comprend pourquoi les protestants se sont rapidement implantés au port du Légué.

L'histoire de la famille Bird montre aussi l'apport très important des protestants venus des îles Anglo-normandes et de l'Angleterre en Bretagne. L'histoire de la paroisse de St Brieuc en est une belle illustration. 

En plus de la famille Bird (de Guernesey), citons par exemple dans les membres à l'origine de la paroisse de St Brieuc : Philippe William Aubin (grand-père du pasteur de St Brieuc Émile Le Cozannet), né à Jersey et son épouse Clara ; Pierre Joseph Audrain, breton mais venu au protestantisme à Jersey ; Sarah Breedon Bryant (Angleterre) ; Miss Nellie Dyson (Angleterre); Miss Wood ; Miss Brooks... 

Rappelons que le courant méthodiste, qui est celui qui a prévalu à St Brieuc de 1909 à 1938, est arrivé à Jersey en 1774. Le premier ministre méthodiste de Jersey a été nommé en 1783 et John Wesley a prêché à Guernesey en 1787 et à Jersey en août 1789. La première chapelle wesleyenne a été construite à Guernesey en 1788.


Registre des membres de la paroisse protestante de St Brieuc. 1906. Familles Aubin (Jersey) et Bird (Guernesey)
 

Abraham Jean Bird (1852-1937) est un membre fondateur de la communauté protestante de St Brieuc en 1906 et le trésorier de l'association cultuelle. Il occupera aussi la fonction de secrétaire jusqu'en 1930.

Abraham Jean (John de son nom d'état civil) Bird est né à Guernesey le 3 mars 1852. Il se marie le 23. 09. 1873 à Guernesey dans l'église anglicane de Trinity Church (St Peter Port) avec Héloïse Eliza Rouly (22 septembre1855 - 7 mars1932). 


Guernesey, l'église anglicane de Trinity Church (St Peter Port)

 Le couple aura 6 enfants dont plusieurs seront engagés dans la communauté protestante de St Brieuc quand la famille s'y fixera, en 1874 au plus tard, année de naissance de Maud, leur première fille, cette année-là à St Brieuc. Abraham Bird réside au début du siècle avec sa famille route neuve du Légué à St Brieuc. Le 90 rue du Légué est également cité comme adresse.
M. Bird est le représentant d'une compagnie qui effectue des trajets entre le Légué et l'Angleterre. 

Le 9 juillet 1880, un bail de trois ans lui est consenti pour une concession d'un terrain situé sur le port du Légué, sur le quai de Nemours. Ce bail est renouvelé en 1883.
On le connaît bien à St Brieuc et au port du Légué car il est un agent maritime très apprécié. 


1884. Article communiqué par Philippe Saudreau.


Dès 1885, la presse locale signale son esprit d'entreprise à l'occasion de nouveaux services de bateaux à vapeur inaugurés le 18 juillet. Le premier bateau, un steamer appelé "Le Terrible", dessert les îles Anglo-normandes et Saint-Brieuc, Pontrieux et Tréguier. C'est un service appréciable pour les passagers et un atout commercial indéniable pour les villes de la côte qui vont pouvoir transporter leurs marchandises, de manière régulière, vers Jersey et Guernesey. Le second bateau permet de relier Saint-Brieuc et Londres.



En 1895, dans la compagnie où travaille M. Bird, ce sont les steamers  "Channel-Queen" et le "Commerce" qui assurent la liaison entre St Brieuc et les îles Anglo-normandes. 
Quelques années plus tard, la fin du Channel-Queen est tragique puisqu'il va s'échouer le 1er février 1898 au nord de Guernesey : 16 passagers et 5 membres d'équipage vont périr. 


La compagnie conserve son deuxième bateau, le "Commerce", avec à sa tête le capitaine J. Collings (voir l'annonce ci-dessous).


Le "Commerce", photo du Musée de Bretagne, collection Binet. Site Histoire du Légué.




En 1902, la presse nous renseigne sur les nouveaux services apportés par la compagnie dont M. Bird est l'agent au Légué : la liaison maritime Jersey-St Brieuc est assurée par le steamer "Barrow Castle" tous les mardis, le retour s'effectue le mercredi et le jeudi le trajet se poursuit vers Guernesey et Plymouth. Les passagers et les marchandises peuvent ensuite relier Londres et les autres grandes villes de la Grande-Bretagne, et même l'Australie et l'Afrique du Sud. Le steamer "Margaret" est également affrété par la compagnie pour effectuer les liaisons selon une annonce passée le 31 mars 1902 dans Ouest-Eclair.

En septembre 1906, A. Bird et Oscar Hansen font partie de l'organisation de grandes fêtes dans le bassin à flot du Légué. On trouve entre autre chose dans le  programme des réjouissances : course à la nage pour les jeunes gens de 12 à 15 ans, concours de fumeurs, course en sabots, course à l'aviron pour canot à quatre rameurs, course à la godille pour femmes, joutes nautiques, course aux canards, course aux cochons, course d'ânes et la nuit, fête vénitienne et feux de bengale. Un train partira à 20h30 de la gare centrale de St Brieuc vers le Légué et le retour pourra s'effectuer en train également à 23h30.

En 1909, Abraham Bird passe le relais provisoirement à Oscar Hansen, qu'il connaît bien comme membre de la communauté protestante, en attendant qu'un agent soit nommé au Légué pour représenter "The Anglo-French Steamship Company Limited". Le bateau de cette compagnie qui circule à l'époque est Le Devonia dont le capitaine est E.J Collins..


1909. Article communiqué par Philippe Saudreau.


En 1911, changement de statut pour M. Bird qui obtient la naturalisation française. La presse marque sa satisfaction: "Tous les Briochins connaissent M. Bird. Depuis de longues années parmi nous, il a su acquérir la confiance, l'estime de tous ceux qui l'ont approché. Français de cœur, il devient Français de droit, nous en sommes heureux et lui envoyons l'assurance de toute notre sympathie".
C'est aussi l'année où M. Bird fait l'acquisition d'un nouveau bateau à vapeur, le "Jacques Cartier" pour organiser en été des excursions dans la baie de St Brieuc. Ce bateau a été construit à Cantenay en 1903. Il faisait une trentaine de mètres de long.


1911. Article communiqué par Philippe Saudreau.

M. Bird se fait remarquer plus tard, dans la presse (Ouest-Eclair du 3 novembre 1914), pendant la Première guerre mondiale en fournissant des secours venant de Guernesey. Il est à l'origine d'un grand mouvement de générosité dans l'île et de la création d'un comité de secours aux soldats hospitalisés en France.

En 1922, la presse locale mentionne son remarquable travail pour rétablir des liaisons maritimes entre St Brieuc et Jersey. La Compagnie Transinsulaire Française est dirigée par M. Bobignier et M. Bird est son second, "un briochin dont l'activité est à la hauteur de toutes les tâches et qui connaît le port dans tous ses détails". Pour l'arrivée du premier navire à vapeur "Le Celuta", les discours sont prononcés par le directeur de la compagnie, le bailli de St Hélier (Jersey), par la municipalité et par M. Bird.
Le 30 juin 1922, sa compagnie fait paraître une publicité dans le journal Ouest-Eclair pour d'autres liaisons possibles vers les ports du Nord, à partir de St Brieuc ou vers St Brieuc.


Ouest-Eclair 30 juin 1922.


La vie bien remplie d'Abraham Bird va s'achever le 22 octobre 1937, il avait 83 ans.



Sources 

Registres des membres, des naissances, des mariages et des inhumations 1906-1938. Archives du temple de St Brieuc.

Merci à Françoise Verde pour son travail à propos de la famille Bird, mis en ligne sur le site Généanet. Fiche sur Abraham Bird et ses descendants. Lien en cliquant ici  

Merci à toute l'équipe de passionnés qui anime le site sur l'Histoire maritime du Légué et à Philippe Saudreau, pour tous les articles de presse qu'il nous a communiqués sur M. Bird.
Nous vous conseillons d'aller voir ce remarquable site internet sur l'histoire maritime du Légué.
La base de données sur les bateaux du Légué a été utile pour cet article.

Le naufrage du Channel-Queen est parfaitement raconté sur le site de l'Histoire maritime du Légué.
et très bien détaillé également sur le site histomar.net

Article paru dans Le Réveil 1916, vue 172; 1917, R 34 vue 43; 16 avril 1922, vue 62 (site des archives 22 en ligne). 


Avril 1922, le Réveil. A.J Bird est cité comme agent.


Héloïse Bird (née Rouly) était en 1906 dans les membres fondateurs de la paroisse protestante de St Brieuc, elle est restée membre de la paroisse, comme son mari, jusqu'en 1930. Elle était née à Guernesey le 24 septembre 1854. Mariée avec Abraham Bird, elle a élevé ses enfants dans la maison familiale route du Légué à St Brieuc, puis 22 rue du Port et bien plus tard elle habita rue des Merles. Elle est décédée le 6 mars 1932. C'est le pasteur Henri Whelpton qui a présidé ses obsèques le 10 mars 1932. Son époux et ses enfants étaient présents ainsi qu'un "très grand nombre d'amis, de toutes les classes de la population".
  
Sources
Fiche sur Généanet
Registres des membres et des inhumations 1906-1938, page 73


Maud Héloïse Bird  est née à Plérin le 4 octobre 1874, le premier témoin mentionné sur l'acte de naissance s'appelle Jean Richard, il demeure habituellement à Guernesey comme laboureur et le deuxième témoin n'est autre que Louis Moulin, boulanger à Plérin. 

Maud Bird est en 1906 dans les membres fondateurs de la paroisse protestante de St Brieuc. Elle participe activement à la vie de la paroisse comme membre de 1906 à 1930. Elle prend aussi quelques responsabilités, comme le poste d'assesseur en remplacement de Mme Ricoeur en janvier 1910. Après une interruption dans les années 30, elle va reprendre ensuite des activités dans la paroisse jusqu'en 1943.
Sur le plan professionnel, elle était pourvue d'un Certificat d'Aptitude à l'enseignement de l'anglais et enseignait au Mans au collège puis au Lycée de jeunes filles avant d'être nommée professeur de Lettres et d'Anglais au Cours secondaire de jeunes filles à St Brieuc le 9 octobre 1906, en remplacement de Mlle Verharne (Revue mensuelle de l'enseignement des jeunes filles).
Maud Bird exerce donc le métier de  professeur à St Brieuc. Elle est promue "Officier d'Académie", promotion Violette du 14 juillet 1914 (citation dans "Le Matin de Paris" 14.07.1914). Elle passe de la 5ème à la 4ème classe en 1913 puis de la 4ème classe à la 3ème classe en 1918.
Elle reste célibataire toute sa vie et habite avec ses parents. Elle décède le 23 décembre 1944 à St Brieuc et le 27 décembre, une cérémonie d'inhumation, présidée par le pasteur Élie Vidal, se déroule au temple. 

27 décembre 1944, inhumation de Maud Bird, archive du temple de St Brieuc


Sources
Fiche sur Généanet.  
Etat civil en ligne de la commune de Plérin (22) année 1874 page 150.
Registres des membres et des inhumations du temple,1944.

Clarice Constance Bird (Verde par mariage), est en 1906 dans les membres fondateurs de la paroisse protestante de St Brieuc et reste membre de la paroisse jusqu'à son départ en 1909 après son mariage. 
Clarice est née à Plérin le 8 novembre 1882.
En 1906, elle est mentionnée comme sans profession et résidant à St Brieuc. Elle se marie le 8 septembre 1909 avec Edmond Verde, né à Paris le 7 septembre 1885, mobilisé de 1914 à 1919 (décédé en 1950). La cérémonie de mariage se déroule au Temple sous la présidence du pasteur Théophile Roux. Le couple aura un enfant, Max Verde (5.10.1910 -11.07.1988). 
La famille va déménager à Paris après le mariage, puis à Darnétal en 1913 (Seine-Inférieure) et enfin à Rouen en 1930.
Clarice est décédée le 23 Avril 1936 à Rouen.

Sources
Fiche sur Généanet
Registre des membres du temple de St Brieuc et des mariages 1909, page 24. 
Registre des naissances Plérin année 1882, page 76.
Etat signalétique et des services militaires, ville de Paris, classe 1905, Edmond Verde


Gertrude Marie Bird (Hillion par mariage), elle est membre fondateur en 1906 et membre de la paroisse jusqu'en  1919 environ. Elle exerce le métier de professeur.
Gertrude est née à Plérin le 21 décembre 1880
, résidant à St Brieuc en 1906 puis partie à Rennes, mariée avec Joseph Hillion
Joseph Hillion est né le 27 janvier 1884 à St Brieuc.
Gertrude et Joseph Hillion auront trois enfants, Joseph, Michel et Jean. 
Michel est né à Rennes le 11 octobre 1908, il a été baptisé le dimanche 29 décembre 1918 au temple de St Brieuc par le pasteur Théophile Roux. Son parrain est M. Paul Hillion, son oncle et sa marraine Mrs Turner, sa tante.
Jean est né à Manonviller (54) le 21 août 1913, il a été baptisé le dimanche 29 décembre 1918 au temple de St Brieuc par le pasteur Théophile Roux. Son parrain est M. Charles Hillion, son oncle et sa marraine Mme Quintin, sa tante.

Gertrude est décédée le 18 juin 1932. Son fils, Michel Hillion, lieutenant, est décédé en 1936 et une cérémonie s'est déroulée au temple et au cimetière St Michel à St Brieuc présidée par la pasteur Jean Scarabin. "Le colonel Hillion, père du défunt assistait au service".  Après le décès de son épouse, Joseph Hillion s'est remarié le 30 janvier 1936 à Casablanca. Joseph est décédé à Toulouse le 4 mai 1971.

Sources
Fiche sur Généanet
Registres des membres du temple de st Brieuc. Registre des naissances Plérin 1880 page 193.
Registre des baptêmes de 1918 page 8 et  des inhumations de 1936, page 74
Registre des naissances St Brieuc 1884, page 20 pour Joseph Hillion et fiche militaire sur Généarmor


Winifred Elise Bird, membre fondatrice en 1906 puis membre inscrit de la paroisse jusqu'en 1921, sans profession en 1906.
Winifred est
née à St Brieuc le 18 septembre 1885, elle réside à St Brieuc en 1906 puis elle est partie en Angleterre vers 1920. Elle est décédée le 31 mars 1953. 

Sources
Fiche sur Généanet
Registres des membres du temple de St Brieuc.  
Registre des naissances de St Brieuc, année 1885 page 399



Béatrix Marie Bird (Quintin par mariage), n'était pas membre fondateur en 1906. Son prénom usuel était Béatrice (et non Béatrix comme dans l'état civil). Elle est née le 25 février 1887, elle se marie le 6 juin 1912 avec Louis-Alexandre Quintin, la cérémonie se déroule au temple de St Brieuc sous la présidence du pasteur Jean Scarabin. Le couple aura deux enfants Noëlle et Hélène. 
Leur fille Hélène (Mirian), née à St Brieuc le 18 mars 1913, est baptisée par le pasteur Jean Scarabin le dimanche 20 avril 1913. Le parrain est son oncle, Edmond Verde et sa marraine Mlle Mirian Leale de Guernesey.
Un véritable drame survient car son mari, Louis Quintin-Bird, décède le 30 novembre 1915 pendant son service militaire  des suites d'une maladie pulmonaire. La cérémonie se déroule le 3 décembre au 55 rue du Légué où réside la famille Bird, puis au Temple et enfin au cimetière St Michel à St Brieuc.

Noëlle née le 23 décembre 1914, la fille de feu Louis Quintin, est baptisée le dimanche 29 décembre 1918 au temple de St Brieuc par le pasteur Théophile Roux. Son parrain est M. Decambos et sa marraine Mme Bird, sa grand-mère. 
Béatrice se remarie le 3 avril 1919 avec Louis Decambos au temple de St Brieuc. La cérémonie est présidée par le pasteur Théophile Roux. Louis Decambos est né à Tourville le 15.11.1890, il est alors sous-lieutenant d'infanterie.
Beatrix est décédée à Codève dans l'Hérault le 16 mars 1976.

Sources
Fiche sur Généanet
Registres du temple protestant des membres, des mariages 1912, page 26 et en 1919 page 38; des décès page 65. 
Registre baptême, 1913, page 4 et baptême 1918 page 8.
Registre des naissances de St Brieuc 1887 page 41

Signature des mariés et témoins du mariage de Béatrix Bird. 1912. Archives du temple de St brieuc


Hélène Aline Juliette Bird, n'est pas membre fondateur en 1906 mais s'inscrit comme membre en 1909 et y restera jusqu'en 1956. Elle est née à St Brieuc le 17 septembre 1888.
Hélène décède le 24 septembre 1957, la cérémonie présidée par le pasteur Paul Marquer se déroule au cimetière St Michel de St Brieuc.

Sources
Fiche sur Généanet
Registres des membres du temple de St Brieuc.
Registre des naissances de St Brieuc, année 1888 page 177



Alice Mathilda Bird, née le 7 juillet 1876, mariée avec Pierre Le Gall (1876-1918) qui était droguiste. Le couple habitait au 4 rue de la Halle à St Brieuc. Alice est  décédée le 16 septembre 1918, à l'âge de 42 ans.
Alice et Pierre Le Gall ont eu un fils, Georges Frédéric Le Gall, né le 8 janvier 1915 à St Brieuc, décédé le 20 janvier 1950 au Kremlin-Bicêtre (Seine)

Sources
Généanet mais pas de trace dans les registres de naissance de St Brieuc...
État civil  aux archives municipales de St Brieuc pour la naissance de Georges, le fils d'Alice et Pierre en 1915.


Jean Bird est né le 4 octobre 1890 mais malheureusement il va décéder à l'âge de 15 ans. Le 18 octobre 1908, un service funèbre  est présidé au Temple protestant de St Brieuc par le pasteur Théophile Roux et au cimetière par le pasteur Jean Scarabin.

Source
Registre des inhumations, temple protestant de St Brieuc.
Article dans la presse locale, Ouest-Eclair 20 octobre 1908.

 

 
  Retour au sommaire, ici 

 

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire