vendredi 31 juillet 2020

Le pasteur Jack Williams (1921-2007)


Origines

Le pasteur Jack M. Williams est né le 29 août 1921 à Amiens, son père est pasteur. Le 3 juillet 1954 à Rennes (35), il épouse Jacqueline (Lydie, Mathilde) Cheradame, fille du pasteur Daniel Cheradame (1893-1962 et pasteur ERF de 1920 à 1961).


En Bretagne

Jack Williams commence à exercer à Lannion en 1954. Il procède au baptême de Daniel Letts le 6 juin 1954 et de Françoise Bogais le 26 septembre au temple de Lannion.
Il souhaite ensuite prolonger son engagement de 6 mois dans le secteur de St Brieuc-Perros comme proposant (en stage final de formation).
C'est ainsi que  Jack Williams se présente devant le conseil presbytéral de St Brieuc en novembre 1954.

Le pasteur Marquer, en charge de la paroisse, définit avec lui les nouvelles taches qui lui seront confiées jusqu'en 1955. En premier lieu, le pasteur Williams prendra en mains la communauté d'Etables (dont le temple vient juste d'être construit), il assurera les cours au Lycée de filles de St Brieuc, animera la chorale pour Noël et les réunions des jeunes, célibataires ou en couples (entre 20 et 30) une fois par mois.

Nous ne connaissons pas à ce jour la suite de sa carrière... Le couple a eu deux fils, Frédéric et Etienne.
Jack Williams est décédé le 9 juin 2007 à Le Vigan dans le Gard (30).
Jacqueline Williams est décédée en janvier 2015. La cérémonie s'est déroulée en la salle wesley à le Vigan.


Sources 

Archives du temple de St Brieuc. Registres du conseil presbytéral

Registre des baptêmes de Lannion. 

Services de l'Etat civil de la ville d'Amiens (courrier du 29 avril 2019)

Le Midi libre 2015

Généanet, famille Williams



Remarque : un pasteur Williams exerçait à Quimper et pont l'Abbé en 1931, est-ce le père de Jack Williams ? C'est une question qui n'est pas encore résolue, des recherches sont en cours... Attention il ne faut pas le confondre avec un autre pasteur John Williams (né en 1796) !
Almanak Vat ar Vretonned 1931.  


En 1888, le pasteur William Jenkyn Jones arrive de Pont-l'Abbé.
Le 10 février 1915, il officie toujours comme pasteur et réside désormais rue Brizeux à Quimper. Il décède en 1925 et est inhumé au carré protestant du cimetière Saint-Marc. Une rue de Quimper porte son nom depuis le 21 octobre 1983. C'est le pasteur John Gerlan Williams (1870-1952) qui prend sa suite.

Source :  Les protestants à Quimper 

Le pasteur Gallois, John Gerlan Williams (1870-1941), né à Bethesda (le nord du Pays de Galles). Il est venu en Bretagne en 1911, après avoir travaillé comme missionnaire dans le nord-est de l’Inde (Assam).
Extrait du forum suivant l'article du site des protestants bretons.

Le pasteur Jones parle du pasteur Williams dans un article de 1921
Williams a passé douze ans en Inde avant de revenir en Bretagne.
On parle aussi de lui dans un article sur les méthodistes

Un article du Centre Missionnaire protestant de Carhaix en dit un peu plus...
Le pasteur Jones a également effectué une traduction du livre de la Genèse avec le celtisant Anatole le Braz, ainsi qu’une traduction du Nouveau testament en collaboration avec le pasteur J. Gerlan Williams (un de ses collaborateurs venu du Pays-de-Galles). Il était marié avec Fanny Rees. Il était également en relation avec François Vallée, l’éminent celtisant de Saint Brieuc, à qui il envoyait ses cantiques (et qui eut comme élève… Taldir Jaffrenou !). Il publia un second volume de cantiques bretons en 1910. Il parlait huit langues (4 langues de l'Inde, le breton, le français, l'anglais et le gallois).

 Dans Google Book biographie assez complète


  1. Eglise du Sud Finistère: John Gerlan WILLIAMS, pasteur. (1869- 1952) est le père de Mme Nesta BEAVAN née Williams



Aucun commentaire:

Publier un commentaire