vendredi 31 juillet 2020

René Tostivint (1903-1988)



 
René (Jean Charles Eugène) Tostivint est né le 16 décembre 1903 à Douarnenez. Sa famille est originaire de Saint-Pern (35). Son père, Eugène, est pharmacien et sa mère Louise Bellom. Ils habitent rue Laënnec à Douarnenez.
René Tostivint se marie civilement le 10 août 1931 avec Yvonne Georgette Le Lay (née le 30 janvier 1912 au Mans, décédée en 2008 à St Brieuc). Le mariage religieux, au temple de St Brieuc est célébré par le pasteur Yves Crespin le 29 janvier 1942. Le couple aura trois enfants : Roland, Joëlle et Guy.
René Tostivint est tout d'abord membre dans la paroisse protestante de St Brieuc à partir de 1942 puis prend des responsabilités en 1944 où il assure le poste de secrétaire. 
Mme Tostivint tient une librairie Rue St Goueno à St Brieuc. René Tostivint exerce en tant que professeur d'histoire-géographie au Lycée de garçons à St Brieuc où il est nommé en 1933 puis part en Algérie de 1945 à 1952. 
D'après les souvenirs d'une paroissienne de l'époque, Solveig Huck-Hansen, la famille Tostivint serait revenue en France à bord du bateau "Le Sloughi". Ce navire reliait l'Algérie au port du Légué et transportait du vin.
De retour à St Brieuc, on retrouve René Tostivint, avec son épouse, comme membres adhérents en 1963 au moment où la famille est revenue d'Algérie. René Tostivint devient membre du Conseil presbytéral entre 1964 et 1967.
Il est revenu enseigner l’histoire au collège Le Braz à St Brieuc et ses compétences professionnelles couplées à sa curiosité du monde protestant vont le conduire à écrire de nombreux articles sur l'histoire du protestantisme.
On lui doit également un travail de recensement des sujets ayant trait au protestantisme avec les archives municipales et départementales des Côtes-du-Nord.

Il prend des responsabilités dans la Société d’Émulation des Côtes-du-Nord dont il est le bibliothécaire dans les années 60. Il occupe aussi le poste de « Vice-président de la commission diocésaine d’Art Sacré" dans les années 70 (1978). En retraite, il reste à St Brieuc, rue de Trégueux dans le quartier de Robien. René Tostivint meurt le 10 juillet 1988 à St Brieuc et une cérémonie est présidée au cimetière de St Malo, le 12 juillet, par le pasteur Guy Froment.

Son fils Roland Tostivint, né le 30 juin 1933, a été baptisé au temple de St Brieuc le 9 septembre 1945, par le pasteur Jean Scarabin. Jeanine Crespin était sa marraine. Roland est éduqué dans la foi protestante et participe aux activités des scouts unionistes. A Oran, il s'inscrit aux Beaux-Arts. Plus tard, il devient un céramiste réputé à St Brieuc, où il reste rue Fardel, de 1968 à décembre 1985, avant de s'installer à Binic. Il remet au goût du jour les épis de faîtage (ceux qu'il a réalisé pour le chateau de la Roche Jagu sont les plus connus).




Roland Tostivint décède en 2008 et la presse locale s'en fait l'écho retraçant sa carrière. Les bistrots de l'histoire conservent des enregistrements de lui car c'était un joueur de vielle talentueux. 
La fille de René Tostivint, Joëlle est née le 7 décembre 1937 à St Brieuc. Elle a été baptisée au temple de St Brieuc par le pasteur Raspail le 5 août 1945.
Guy Tostivint est né le 24 juin 1940 à St Brieuc. Il a été baptisé le 5 août 1945 au temple de St Brieuc par la pasteur Marcel Raspail.


Bibliographie de René Tostivint : 

La Famille Gouyon de la Moussaye et le Protestantisme dans le Comté de Quintin. Saint-Brieuc, Editions Les Presses Bretonnes, 1973. Lien
"La famille protestante Gouyquet à Trédaniel, près de Montcontour", Société d'Emulation des Côtes-du-Nord ,1976, Tome CIV, pages 13 à 17.
Les anciens collèges de St Brieuc et le Lycée Anatole Le Braz (1848-1948). Complément 1948-1967.
Arnaud de Kerpezdron, pasteur protestant. Notre Lien n° 79-80 mai-août 1973


Sources :

Archives du temple de St Brieuc (registre des membres, registre des mariages 1942, registre des décès 1988)
Archives du Finistère, année 1903. Lien pour accéder à l'acte de naissance
Fiche sur le site Généanet établie par Jules Casset
Le Télégramme, 17 juillet 2001,
Gallica, bulletin de la société des professeurs d'histoire-géographie. 1933, page 139
Site Internet sur l'histoire maritime du Légué.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire