vendredi 31 juillet 2020

Le pasteur Elie Vidal (1887-1967)

 


Le pasteur Elie Vidal (1887-1967) et son épouse


Origines

Elie (Charles François) Vidal est né le 7 juillet 1877 à Ganges dans l'Hérault (34) fils de (Jean) Eugène Vidal (né en 1848) âgé de 29 ans et de Adèle Emery (née en 1853), domiciliés rue de la Halle à Ganges. Son père et sa mère sont fileurs de bas, ce qui est une profession courante dans le village de Ganges. On en trouve quinze, simplement dans la rue de la Halle. Entre 1886 et 1891, le nom de la rue de la Halle disparait et retrouve la famille domiciliée au 161 Rue Place couverte.
Elie est l'aîné des enfants mais la famille se compose de son frère, Charles né en 1880, Lydie née en 1885, Jean né en 1888, Paul né en 1890.





Registre des naissances juillet 1877 Elie Vidal, commune de Ganges. Photo Luce Legendre





Dans le recensement de 1891, en plus des cinq enfants et des parents, la famille se compose aussi de la grand-mère Louise, 70 ans et de Hermance, 46 ans, la soeur d'Eugène. 

Elie Vidal à 13 ans est fileur de bas et travaille avec ses parents. Puis il va poursuivre des études pour pouvoir exercer par la suite la profession de comptable. Il réside alors à Le Vigan dans le Gard. Ses parents, Eugène Vidal et Adèle Hemery habitent aussi au Vigan en 1897.


Premiers postes de pasteur

Après ses études de théologie, Elie Vidal va beaucoup bouger comme il est indiqué dans les archives militaires. Ces lieux doivent correspondre à ses postes successifs :
24 avril 1901, Paris, 16 rue de Nemours, 11ème Arr.
8 janvier 1903, Neuilly sur Seine, boulevard de Saussaye (le temple réformé de Neuilly se trouve au 18 bld Inkermann à Neuilly à 1km de l'adresse d'E. Vidal)
1er mars 1904, Codognan (Gard 30)
4 octobre 1906, Bihorel (Seine-Maritime 76), 20 rue de Baunay
21 décembre 1906, Rouen, 132 rue de la République
23 octobre 1907, Vallerauge (Gard. 30)
10 octobre 1911, Nancy, 18 rue du Joli coeur
30 juillet 1914, Guernesey


Guerre 14-18

Elie Vidal est incorporé dans le 38ème Régiment d'artillerie, matricule 2440, et participe aux combats pendant la Guerre 14-18 avec le régiment d'Artillerie de Nîmes (du 14.08.1914 au 21.09.1914 puis du 5.09.1915 au 4.11.1918 et enfin du 18.12.1918 au 5.02.1919). Il est nommé caporal le 15.12.1916 puis sergent le 28.06.1917.



Suite de sa carrière de pasteur 

Après guerre, le 29 avril 1919, Elie Vidal retourne à Ganges d'où il est originaire mais il y revient en tant que pasteur. Il habite dans le centre, rue Saunier.

Note : Ganges est une terre où le protestantisme est très bien implanté. Son imposant temple de 1851 et son clocher de 30 mètres de haut en sont aussi des preuves.
Elie Gounelle (père d'André Gounelle), pasteur, figure du christianisme social et de l'oecuménisme dans l'entre-deux guerres, est mort dans sa maison à Ganges en 1950. Une rue porte son nom.


Le temple de Ganges. Plan de l'Ormeau. Photo Luce Legendre



L'année suivante Elie Vidal déménage à Levallois-Perret (Seine), 39 rue Lannois où il habite à partir du 22 octobre 1920.
Il devient pasteur méthodiste à Levallois-Perret (en 1927 mais certainement dès 1920 puis exerce à Niort de 1939 à 1942. C'est à Niort le pasteur Vidal vient en remplacement du pasteur Cabrol mobilisé. Il se fait remarquer en présidant les obsèques d'Ernest Perochon (prix Goncourt en 1920). Les autorités ne voulaient pas d'une cérémonie officielle car E. Perochon avait pris position contre la Collaboration.


A St Brieuc 

Le  pasteur Elie Vidal est déjà en retraite quand il accepte de venir à Saint-Brieuc dans des circonstances exceptionnelles puisqu'il va remplacer le pasteur Crespin, déporté.
D'après les mémoires d'Erling Hansen, en décembre 1943, l'autorité allemande refuse au pasteur Vidal de s'installer au temple de St Brieuc. Il ne peut l'obtenir qu'en février 1944 après maintes démarches et c'est finalement un capitaine allemand, protestant, qui permettra son installation.

Le pasteur Vidal reste à St Brieuc de mars 1944 à mai 1945. Il habite chez le docteur Hansen, alors que Madame Crespin continue de demeurer dans le logement du temple de Saint-Brieuc avec ses enfants. Il s'occupe aussi des protestants disséminés en Bretagne et des protestants réfugiés de Lorient et Brest.
On remarque ainsi qu'en 1944, le pasteur Vidal a assuré le culte à St Quay, au Val André  et "aussi régulièrement que possible à Brest". Il a aussi effectué des déplacements à Vannes.
Le 20 mars 1945, il se rend au Synode au Mans où il représente l'Eglise de St Brieuc mais aussi celle de Brest. Il sera accompagné par le pasteur Jean Scarabin qui assure les remplacements du pasteur Vidal à St Brieuc quand celui-ci doit s'absenter.

Notons que le pasteur Vidal a célébré un certain nombre de cérémonies :

Baptême de Arlette Madeleine Gauthier, née le 10 janvier 1943 à St Brieuc
Baptême de Suzanne Gaudron, née le 25 mai 1928
Baptême de Yann Hansen, née le 18 septembre 1943 à St Brieuc, fils de Erling Hansen


Mariage le 3 août 1944 de Camille Eugène Ladevèze, né à Pamiers et Léonnie Jeanne Corbel, née à Plélo
Mariage le 8 février 1945 de Pierre Albert Testard, militaire, né à Boulogne sur mer, demeurant au Val André et Georgette Emilienne Le Clerc, née à Brest, demeurant au Val André

La communauté protestante a été très reconnaissante envers le pasteur Vidal du travail qu'il a accompli dans des moments si difficiles à St Brieuc et dans la région, sur les plans humain et matériel.

Le pasteur Vidal arrête définitivement ses activités en 1958.
Il est décédé le 23 janvier 1967 à Vanves (Hauts de Seine), il avait 80 ans.


Sources :

Registre de l'association cultuelle de St Brieuc, 1944-1945

Fonds Erling Hansen, Mémoires, manuscrit, bibliothèque de St Brieuc.

Etat civil de la commune de Ganges dans l'Hérault. Page 66 Registre des naissances 1887.

Recensement de la commune de Ganges page 97. Année 1881

Photos de Luce Legendre à Ganges. Avril 2019

Archives administratives militaires du Gard. Classe 1897.

Histoire de la paroisse de Niort

Liste des pasteurs ERF. Page 65. Document PDF


Document :

Article de la revue le Christianisme au XXe siècle 3 mars 1944. Nomination d'Elie Vidal en Bretagne.







Aucun commentaire:

Publier un commentaire